Rendez-vous au Brésil
48, rue Sainte-Anne
75002 PARIS
Tél. : 01.55.35.38.04
Fax : 01.42.61.21.64


» Pour nous contacter, cliquez ici

Tour opérateur 100% Brésil

Vols économiques, circuits personnalisés, guides Brésiliens francophones...

 

» cliquez ici

Voyage à Salvador de Bahia


Salvador de Bahia doit son nom à l'explorateur Amerigo Vespucci, qui débarqua sur la baie un jour de la Toussaint le 1er novembre 1501 et lui donna le nom de « Sao Salvador da Baia de Todos os Santos ». (Sao Salvador Baie de Tous les Saints).

Les premiers colons de Salvador de Bahia sont arrivés en 1549 du Portugal avec le gouverneur Tomé de Souza qui amena avec lui des armes, des soldats, des prêtres, des paysans, des artisans, des bagnards et des prostituées. Dans la même année, le gouverneur Tomé de Souza, la promulgua siège de l'administration coloniale et elle fut jusqu 'en 1763 la première capitale du Brésil (à partir de cette date Rio de Janeiro devint la seconde capitale du pays). Dès leur arrivée les Portugais ont commencé l'exploitation de la canne à sucre qui a permis à la ville de prendre de l'envergure, jusqu'au XVIII siècle date à laquelle les plantations antillaises, plus rentables, ont fait baisser les prix, provoquant le déclin de l'industrie sucrière brésilienne.

Au XVIII siècle une diversification s'est effectuée pour

pallier au manque à gagner du sucre
: implantation du tabac, du cacao, du coton et élevage des bovins. Salvador de Bahia est divisée en deux parties.

Une ville haute et une ville basse (un peu comme Lisbonne) avec son magnifique ascenseur « Lacerda » (72 mètres de hauteur) qui relie les deux parties. C'est la ville brésilienne qui a su le mieux conserver son héritage africain, ses costumes, sa croyance, ses mythes. Ses habitants les « bahianais » sont extrêmement fiers de représenter la race noire du Brésil. En effet Salvador de Bahia est la ville la plus noire du pays.

C'est là où, à la demande des colons, des millions d'esclaves venus des différentes ethnies comme les bantous et soudanais ont débarqué à partir de 1559. Le Portugal a mis en place un commerce d'esclaves qui se révéla une exportation extrêmement juteuse pour le pays qui devint ainsi le premier négrier du monde.

Chaque plantation de canne à sucre avait le droit d'importer 120 esclaves africains par an au maximum. Ceci n'était pas vraiment suivi puisque, déjà à l'époque il y avait pas mal de trafic d'esclaves. A Salvador de Bahia, vous ne serez pas surpris de reconnaître une musique à consonance africaine. Beaucoup d'artistes puisent leurs inspirations dans les rites religieux du candomblé (religion afro- brésilienne où pendant la cérémonie les hommes jouent des rythmes puissants sur leurs tambours tandis que les femmes, habillées avec leurs magnifiques robes blanches en dentelles, entrent en transe, but principal de la cérémonie) et dans les percussions tribales.

Les coups de coeur

ALCANTARA
Se trouve en face de l'île de Sao Luis sur le continent. Au XVIII siècle les nobles habitaient à Alcantara tandis que les commerçants et les notables habitaient à Sao Luis. Les enfants de la riche aristocratie de l'époque allaient étudier à Coimbra (Portugal) ou en Europe. Dom Pedro II, avait promis de venir visiter Alcantara et les nobles. Dès lors une compétition a vu le jour entre nobles qui voulaient construire la plus belle demeure pour accueillir le roi. Malheureusement celui- ci n'est jamais venu. Avec la baisse du cours du coton, l'abolition de l'esclavage et la crise du sucre, la ville va subir une grave crise et ses habitants vont peu à peu la déserter.
Depuis 1948 Alcantara est classé patrimoine historique national. Désormais ses habitants sont d'humbles pêcheurs. Plus de 300 immeubles historiques sont en ruine. Vous trouverez à Alcantara le plus beau pilori du pays avec les armes du Portugal.

Le musé historique de Alcantara où vous trouverez du mobilier, des objets d'art sacré et des gravures. Lencois Marenhenses (351 kilomètres de Sao Luis dont 150 kilomètres de pistes)

Le Parc National Maranhenses, couvre plus de 300 km² de dunes. Elles atteignent plus de 40 mètres de hauteur et sont le résultat d'un vent constant qui arrive de la mer. Ce superbe parc nous offre plus de 70 kilomètres de plages, de lagunes, de mangroves (forêt de palétuviers « arbres qui portent des racines en échasses ») et une faune locale. (Oiseaux migrateurs et tortues).
La meilleure période pour visiter le parc Marenhanses est entre décembre et juillet, lorsque les lagunes sont bien remplies d'eau de pluie et pas trop chaudes.
Dépaysement garanti et superbe approche des parcs nationaux brésiliens. A faire absolument !!!

 

Tour opérateur spécialiste du Brésil :: votre maison à Rio :: Pousadas et Hôtels :: Circuit accompagné au Brésil :: Circuits à la carte :: Devis pour un voyage au Brésil ::
Promotion et voyage pas cher au Brésil
:: Le brésil à voir :: Tour opérator Brésil :: Les partenaires de rendez-vous au Brésil :: Réservez votre vol :: Découvrir Rio de Janeiro :: Ville de Sao Paulo :: La capitale Brasilia :: Mentions légales :: Contact :: Conditions générales